• PETIT

     

     

     

    PETIT

     

     

     

     

     

     

    Y a des parcours de vie, on dirait qu’ le destin cumule

     

    Lestés et molestés, au point qu’ l’identité s’annule

     

    C’est vrai, ce s’rait tentant d’écrire une complainte de l‘injuste

     

    Mais y a mieux à rythmer qu’ des rimes en « ule » faciles et frustes

     

     

     

    Comme toi, j’en ai bouffé, des hontes, des gadins, des mandales,

     

    J’me suis fait bien secouer, ça m’a juste donné encore plus la dalle,

     

    J’ suis une âme kamikaze qu’a survécu à tant de choses

     

    Et j’vais te dire un truc si t’aimes pas les épines des roses :

     

     

     

     

     

    Quand tu t’ sens trop victime, trop pas clean, chargé à bloc comme un bouc émissaire,

     

    Quand tes plus belles valeurs ont fui et qu’ t’es seul face à tes adversaires

     

    Dis-toi qu’ c’est pas malchance, ni avalanche de coups du sort

     

    Nan t’es pas p’tit : t’es un Titan, à un héros faut des obstacles forts.

     

     

     

     

     

    Dans l'chaos général, en apparence, y a des trajectoires moins faciles

     

    La vie t’a éprouvé ? Tant mieux : c’est une vraie force d’être fragile

     

    Ceux que tu envies sont pauvres d’une richesse bien à toi :

     

    T’as le coeur grand ouvert à tous ceux que la vie a mis bas

     

     

     

    Y faut d’ l’eau et du feu pour laminer l’ métal

     

    Surfe sur les tisons, ou coule, tant qu’ tu cèdes pas à l’animal

     

    Certaines lames te hissent, d’autres t'écrasent ou te malmènent

     

    Apprends de chacune, glisse, c’est ça qui fait une existence humaine

     

     

     

     

     

    Quand tu t’sens trop victime, trop pas clean, chargé à bloc comme un bouc émissaire,

     

    Quand c’est l’hémorragie d’envies et qu’ la rage fore et forge ton enfer

     

    Dis-toi qu’ t’es pas indigne d’amour, ni matraqué par de faux torts,

     

    Nan t’es pas p’tit : t’es un Titan, alors la vie espère en toi plus fort

     

     

     

     

     

    Là d’où je viens, entre obus et mines, les trous noirs, ça nous connaît,

     

    J’te promets, ya des étoiles-phares au fond d’ c’qui est l’ plus abîmé

     

    J’avoue, certains sentiers ravinent, on veut quitter ces saloperies

     

    Ils sont nos alliés sous le masque, et un jour on leur dit  : "Merci".

     

     

     

    Y a des anges sans aura ni strass, c’est pas qu’ils sont moins méritants

     

    C’est juste qu’ils veulent rester discrets, ou qu’ils aiment bien prendre leur temps

     

    La prochaine fois qu’ leur aile te touche, et que ça a l’air d’un fléau

     

    Avant qu’ le désespoir te couche, regarde plus loin, vise plus haut

     

     

     

     

     

    Si tu t’ sens trop victime, trop pas clean, chargé à bloc comme un bouc émissaire ,

     

    Souviens-toi qu’ l’ombre cible d’abord les plus grandes lumières

     

    Oui on t’en d’mande beaucoup, parce que t’as immense à donner

     

    Nan t’es pas p’tit, t’es un Titan : un soleil pour l’éternité.

     

     

     

     

    Texte dédié au collectif  

    "You Are Heroes" 

     

     


  • Commentaires

    1
    Vendredi 16 Mars à 08:39

    Citation de mon auteur préféré trouvée au courrier juste après avoir posté ce texte :


    " Aimer quelqu'un, c'est le dépouiller de son âme, et c'est lui apprendre aussi - dans ce rapt - combien son âme est grande, inépuisable et claire. Nous souffrons tous de cela : de ne pas être assez volés. Nous souffrons de forces qui sont en nous et que personne ne sait piller, pour nous les faire découvrir. "

    Christian Bobin

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :